L’ ordre du jour était organisé en 6 sessions : I. Economie mondiale. II. Architecture financière internationale. III. Secteur financier. IV. Finance durable. V. Financement des infrastructures. VI. Fiscalité.

Un séminaire autour du thème de la présidence indonésienne du G20 « Recover Together, Recover Stronger », auquel sont intervenus les ministres des finances de la troïka du G20 (italien, indonésienne et indienne) et plusieurs organisations internationales a été organisé le 9 décembre et diffusé (lien).

 Les conclusions suivantes peuvent être retenues des discussions entre Suppléants :

la situation économie mondiale, même si elle s’améliore, est exposée à d’importants risques baissiers qui ont crû au cours des derniers mois. La situation sanitaire incertaine et les écarts de taux de vaccination entre les pays menacent la reprise économique. La dynamique d’inflation, plus élevée et persistante qu’initialement anticipée, et cumulée aux goulots d’étranglement des chaînes d’approvisionnement, pèsera aussi sur la croissance mondiale. La hausse des prix de l’énergie et des prix alimentaires frappe particulièrement les ménages vulnérables et les pays pauvres.
Le soutien financier du G20 aux économies vulnérables se poursuivra en 2022, à travers la poursuite des traitements de dette commun au G20 et au Club de Paris pour les pays vulnérables qui les sollicitent et les prêts de droits de tirage spéciaux (DTS) au bénéfice des économies vulnérables, avec l’objectif d’atteindre la cible de 100 milliards USD fixée sous présidence italienne en octobre 2021.
Le risque climatique irriguera les travaux du G20 en 2022, dans la continuité de la présidence italienne. Les entreprises financières devront concrétiser leurs engagements pris lors de la COP26 à Glasgow, en s’appuyant sur le développement de standards et de taxonomies au sein du G20.  De plus, cet effort impliquera également la mobilisation des politiques publiques, la présidence indonésienne souhaitant accélérer les travaux sur la tarification du carbone Enfin, les organisations internationales poursuivront en 2022 leurs travaux sur les enjeux macro-financiers du changement climatique.

Parmi les autres chantiers du G20 en 2022, la mise en œuvre de l’accord sur la fiscalité internationale du 8 octobre sera bien sûr une priorité.

La première réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale se tiendra au mois de février 2022.

 

Generated by Feedzy